Protection de l'art et de l'artisanat amérindien :

 

 

 

 

Chaque fois qu'un article est vendu comme étant amérindien mais qu'il ne s'agit en fait que d'une contrefaçon, il en résulte deux conséquences :

L'acheteur se retrouve lésé par un article de contrefaçon très souvent mal fait, pour trois ou quatre fois le prix que cet objet vaut vraiment.

Mais surtout, c'est littéralement ôter le pain de la bouche des nations amérindiennes en leur enlevant une part de marché. Nous ne comptons plus les articles soi-disant amérindiens alors qu'ils sont fabriqués en Asie ou Afrique par une main d'oeuvre peu chère. Ces contrefaçons étant presque toujours de très mauvaises qualité, non seulement les nations amérindiennes se font voler leur héritage, mais en plus, perdent la reconnaissance de la qualité de leur travail.

 

 

Attention à ne pas confondre contrefaçon et créations d'inspiration amérindienne. Il faut en fait faire attention au libellé des objets.

Il est tout à fait légal et honorable de créer ou d'aimer des articles inspirés des tribus amérindiennes, mais celà doit être alors indiqué clairement. En aucun cas il n'est légal de faire passer ces objets pour "amérindiens" car c'est alors que l'on rentre dans le domaine de la contre-façon.

 

 

 

Afin de protéger les ressources financières et l'artisanat des tribus amérindiennes, il a été voté aux Etats-Unis en 1990 une loi sur l'origine des articles amérindiens.

 

A savoir que seuls des objets fait par des artisans issus de tribus amérindiennes peuvent être décrit comme " fait par des amérindiens " . Dans ce cadre, un bijou décrit comme Hopi ne peut avoir été fait que par un artisan appartenant à la nation Hopi , de même, un article navajo (quel que soit le type d'article, bijou, attrapeur de rêve, tapisserie, arc..) ne peut avoir été fait que par un individu appartenant à la nation navajo.

 

 

Selon la législation américaine, toute violation de cette loi peut-être punie d'une amende de 250000 dollars et/ou d'un maximum de 5 ans de prison.

 

 

S'il vous plait, vous qui aimez les natifs, qui trouvez qu'ils ont déjà été assez exploités, faites attention lors de vos achats. Certains vendeurs malhonnêtes ou simplement non informés des droits des amérindiens, n'hésitent pas à fouler aux pieds ces droits en vous vendant des articles non indiens mais présentés comme tels.

 

 

Retour à la page précédente.

 

 

Sommaire. Artisanat sioux et indiens des plaines contactez moi ou finissez votre achat

amerique Sommaire

sioux Contact